Archives de Catégorie: Développement économique

Bois-Colombes Ensemble soutient la dynamique municipale

Bois-Colombes Ensemble a édité en janvier dernier une brochure rappelant « 100 raisons d’aimer » notre Ville. La Municipalité travaille depuis plusieurs années pour faire fructifier l’héritage et le patrimoine de Bois-Colombes, pour accompagner la dynamique économique de la Ville, pour favoriser un cadre de vie accueillant et culturellement riche pour les Bois-Colombiens de longue date comme pour les arrivants.  

Si vous n’avez pas reçu cette brochure et si vous désirez la recevoir, contactez-nous ! 

Lire la suite

Publicités

Bois-Colombes n°1 du classement du journal du net

Pour se faire une idée sur les communes les plus dynamiques, le Journal du Net a combiné 20 indicateurs révélateurs d’un développement économique. Emploi, revenus, salaires, niveau d’éducation, démographie, nombre de banques ou de restaurants… La rédaction a calculé les évolutions constatées sur ces indicateurs dans les 887 villes métropolitaines de plus 10 000 habitants.

Résultat : Bois-Colombes arrive en tête du classement. Le JDN note que la ville a a gagné plus de 4 000 habitants (+16,3%) pour atteindre les 28 000 en soulignant qu’il s’agit d’une « performance d’autant plus remarquable que la plupart sont de nouveaux venus qui n’habitaient pas le département il y a 5 ans. »

La ville bénéficie surtout d’une énorme vigueur en matière d’emplois. En une décennie, son taux de chômage a baissé d’un point (8,3% en 2011), et les emplois sont moins dépendants de l’économie locale. 3 000 emplois ont été créés (+57,1%).

Lire la suite

La gare de Bécon-les-Bruyères : Un pôle du futur Grand Paris Express

La gare aujourd’hui

La gare de Bécon-les-Bruyères se situe sur le territoire de la commune de Courbevoie en lisière d’Asnières-sur-Seine et de Bois-Colombes. Elle est un véritable nœud de communication avec Paris-Saint-Lazare mais aussi avec les centres importants de la petite couronne parisienne : La Défense, Versailles, Saint-Cloud, Cergy-le-Haut ou encore Nanterre. Elle est donc un point névralgique pour les flux de l’ouest parisien : elle accueille jusqu’à une vingtaine de trains par heure aux heures de pointe pour une fréquentation quotidienne moyenne de 17.000 usagers.

Lire la suite

Nouveaux commerces rue des Bourguignons

Question d’un internaute : Je suis à la recherche d’un site avec un forum où l’on pourrait poser des questions générales sur la vie à Bois Colombes. J’ai n’ai trouvé cette possibilité ni sur le site de la mairie, ni sur le site « entre bois-colombiens », ni a priori sur votre site. La question que je me posais à la base était la suivante :  » A quoi correspondent les travaux au 131 rue des Bourguignons (à l’emplacement de l’ancien 20) ? Merci, Cordialement, David

 Notre réponse : La rue des Bourguignons accueillera prochainement de nouvelles enseignes à la suite de cessions de fonds de commerces :

Lire la suite

La priorité du développement économique

Rencontres TPE/PME, 30 mars 2010

Mesdames, Messieurs,

Nous voici arrivés au terme de cette journée consacrée aux TPE et PME. Je voudrais avant toute chose remercier l’ensemble des intervenants et des partenaires qui ont permis d’organiser ces rencontres. Je crois que le nombre des participants que nous avons accueillis au cours de cette journée est la meilleure preuve de l’utilité de ce type d’initiatives.

Notre ville s’est résolument engagée en faveur du développement économique. J’estime qu’il relève de notre responsabilité d’élus d’utiliser tous les leviers à notre disposition pour favoriser le dynamisme économique de notre territoire et l’accès de ses habitants à l’emploi.

Nous avons notamment une marge de manœuvre non négligeable qui consiste à jouer un rôle de facilitation, un rôle d’impulsion et de mise en relation. C’est tout l’objet de rencontres comme celles-ci.

Si cette responsabilité est importante en temps normal, elle l’est évidemment encore plus en période de crise, où je pense que l’ensemble des acteurs locaux doivent se mobiliser pour accompagner autant que possible les entreprises et les demandeurs d’emploi.

A Bois-Colombes, nous sommes convaincus de cette responsabilité depuis longtemps. C’est elle qui nous a guidé lors de la création et du développement du quartier des Bruyères situé au sud de la ville et qui accueille aujourd’hui de grandes entreprises internationales C’est toujours cette conviction qui nous guide aujourd’hui dans la valorisation du quartier nord de Bois-Colombes. La redynamisation de l’économie de ce quartier est l’une de nos priorités avec la création d’une ZAC comprenant notamment un programme commercial de plus de 6 000 m2 et une cité artisanale.

Nous souhaitons, à travers ces actions, préserver un tissu économique diversifié, comprenant à la fois de très grandes entreprises, qui représentent de véritables locomotives pour l’économie locale, mais aussi des PME, des TPE, des professions libérales, des commerces et des artisans. Cette diversité est un gage d’équilibre et d’attractivité pour notre territoire mais elle implique d’être à l’écoute des attentes des uns et des autres qui ne sont évidemment pas identiques.

Les TPE et les PME ont des besoins et des problématiques spécifiques et c’est le rôle de rencontres comme celles d’aujourd’hui de contribuer à y répondre. Leur développement est une priorité depuis des années au niveau national : entre d’un côté les grands champions français qui font notre compétitivité et, de l’autre, le dynamisme des TPE et PME, il reste un espace à renforcer qui est celui des grandes PME. Il s’agit d’une faiblesse structurelle de notre tissu économique national que les différentes politiques économiques ont tenté de corriger. Nous avons, au niveau local, aussi notre rôle à jouer pour y contribuer.

Pour cela, je crois qu’il faut être attentif à la solitude que, bien souvent, un patron de TPE ou de PME peut éprouver : solitude face au méandres de l’administration, solitude face à la gestion des affaires courantes… Je peux en témoigner car j’ai moi-même personnellement vécu ces expériences dans une vie passée. Mais j’ai conscience que c’est d’autant plus vrai dans le contexte économique actuel, où il faut se battre tous les jours pour gagner un contrat ou pour garder un client.

Dans ce contexte, comment trouver le temps pour développer son entreprise ? Comment trouver le temps pour identifier les aides à sa disposition ou les nouvelles réglementations applicables ? C’est tout l’intérêt de favoriser la rencontre avec des experts ou les échanges d’expérience à travers des manifestations comme celle qui nous réunit aujourd’hui.

A Bois-Colombes, nous avons décidé d’aller plus loin en favorisant véritablement le partenariat entre TPE, PME et grandes entreprises. La Ville a ainsi créé, sous l’impulsion de Benoît Bouldoires, conseiller municipal délégué à l’économie, le Club « Bois-Colombes Entreprises » qui réunit des PME implantées dans notre ville, tous secteurs confondus, qui ont pris conscience de leur intérêt commun à créer un réseau et à contribuer au développement local. J’ai le plaisir d’annoncer ce soir qu’Aviva, qui a été l’une des premières multinationales à choisir le quartier des Bruyères pour son siège social, a accepté de parrainer ce club. C’est, je crois, le signe d’un engagement fort pour la réussite de cette association.

Si le partenariat entre les acteurs économiques est important, la coopération qui peut s’établir avec les collectivités locales et entre elles, l’est aussi évidemment. Ce partenariat s’illustre notamment dans le domaine de l’emploi, à travers la Maison de l’emploi Rives de Seine qui réunit Bois-Colombes et 6 villes voisines. Cette structure locale nous permet de bien identifier les besoins de nos territoires et d’y apporter des réponses adaptées.

En ce qui nous concerne, elle représente un appui précieux à l’action que mène notre service municipal « développement économique et emploi » qui, tout au long de l’année, met en relation des demandeurs d’emploi et des entreprises locales qui cherchent à recruter. Depuis le mois de novembre, 103 personnes ont été reçues dans ce service à Bois-Colombes et 10% ont trouvé un poste depuis : nous y voyons un encouragement à poursuivre.

Parmi les acteurs locaux qui se mobilisent pour l’emploi et le développement économique, je n’oublie pas le rôle central de la Chambre des métiers et de l’artisanat, de la CCIP Hauts-de-Seine, de la CGPME et bien sur du Pôle emploi.

Vous l’aurez compris, je crois qu’on peut parler d’une véritable mobilisation des acteurs locaux, publics comme privés, au service du développement économique et de l’emploi.

Je voudrais conclure en précisant aux entreprises de Bois-Colombes de ne pas hésiter à faire appel au service municipal en charge de ces questions. Nos élus M. Dannepond, maire adjoint à l’économie, à l’emploi et aux finances, M. Bouldoires que j’ai déjà cité mais aussi Madame Paitel, déléguée aux commerces, Madame Venant, déléguée aux commerçants non sédentaires et M. Luneau, délégué à l’emploi sont également à votre disposition.

Yves Révillon